Le disque du dimanche matin #7 – Freedom Highway, Rhiannon Giddens

Les limites que je pose à mon admiration pour Rhiannon Giddens sont environ inexistantes.

Et pourtant, je suis une bien mauvaise admiratrice, puisque je n’ai acheté son dernier disque, sorti en début d’année, qu’il y a deux jours. Je l’avais déjà écouté, que ce soit sur les internets, en concert ou parce que ma coloc possède le CD, mais il n’était pas encore mien.

Ce matin, après une courte nuit (la dernière d’une trop longue série), j’avais besoin de soutien et de motivation pour me mettre au boulot, et deux choses m’ont poussée à ouvrir mon ordi et mes fichiers de travail : la perspective des vacances prochaines et Rhiannon.

MI0004195255

Depuis que je l’ai découverte avec les Carolina Chocolate Drops, Rhiannon Giddens est devenue une de mes artistes préférées de tous les temps. La grosse révélation a été quand je l’ai vue en concert et que j’ai été époustouflée par la grâce, la force, la générosité et l’élégance qu’elle dégageait (j’ai même pris une photo avec elle, c’est dire) (en vrai ça m’arrive quasi jamais, je me contente de dire aux gens que je les aime).

J’avais déjà adoré son premier album, et j’étais conquise d’avance pour le second, mais je crois que je l’aime encore plus que le premier.

Ça tient peut-être au fait qu’il y a dessus « Come love come », chanson qui m’avait profondément marquée quand elle l’avait chantée en concert et que j’aime de tout mon coeur, ou à celui que, cette fois-ci, elle a écrit la majorité des chansons de l’album (contrairement au précédent, qui comprenait essentiellement des reprises). En tout cas, mon enthousiasme pour sa musique et son talent n’en est que plus grand.

Et, en ce dimanche matin, où mon coeur me disait « reste sous la couette » mais mon cerveau m’imposait de me lever, être accompagnée de sa voix claire et de sa virtuosité au violon et au banjo a rendu la matinée un peu plus douce.

 

2 réflexions sur “Le disque du dimanche matin #7 – Freedom Highway, Rhiannon Giddens

  1. Pingback: C’est le premier, je balance tout ! #5 | Les Cheesecakes de Dolores

  2. Pingback: Rétrospective 2010-2019 de mes disques préférés | Les Cheesecakes de Dolores

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s