C’est le premier, je balance tout ! #6

Oui bonjour on est le six, je rentre tout juste chez moi après quinze jours d’absence, ma valise n’est pas défaite, la moitié de mes posters ont décidé pendant les vacances que vivre sur le sol c’était bien mieux, et je ne sais pas ce que je vais manger ce midi, mais que veux-tu j’ai le sens des priorités, alors me voici pour rédiger ce C’est le premier qui arrive donc, en toute logique, le 6.

Comme d’hab, dans ce rendez-vous initié par Allez vous faire lire, je vais te raconter :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

I gotta pick it cause my life is calling me on the other line, it’s time to start over cause today is like the first day of the year

Allez, pas l’temps d’niaiser, attaquons-nous tout de suite au top et flop.

1. Top et Flop

En décembre, j’ai lu ça. (C’est rigolo, je pensais avoir lu plus, et puis je me suis souvenue que j’avais AUSSI lu deux ÉNORMES pavés de 500 pages pour le boulot et que j’avais donc effectivement lu plus.)

 

 

 

tumblr_mjw0jpYrqF1qf95jfo5_250

Top

  • J’ai enfin découvert Cyrano de Bergerac, l’un des livres préférés de ma copine Kalli, qu’elle nous avait offert pour notre crémaillère. Je suis partie sans trop d’a priori, sans connaître grand chose de Cyrano à part son nez, et je l’ai dévoré en deux-trois jours à peine et terminé avec la larme à l’oeil. C’était beau, émouvant, sublimement écrit, et après ça j’ai eu envie de parler en alexandrins pendant plusieurs jours. Maintenant, reste plus qu’à soudoyer ma copine Kalli pour qu’on aille voir la pièce ensemble *wink wink*
  • Étonnamment, je crois que Cyrano est mon seul top de ce mois-ci. Je veux dire, j’ai adoré le féminisme de Chère Ijeawele, et celui des Culottées, et c’est toujours un plaisir de plonger dans un Agatha Christie, mais de là à qualifier ces livres de coups de coeur, il y a un pas que je ne franchirai pas. C’est comme ça, des romans qui remuent le coeur et l’âme, on n’en a pas forcément tous les mois.

 

2. Chroniques d’ailleurs

J’avoue, j’ai passé la première moitié de mon mois blottie au fond de mon lit pour cause de meh, et la seconde à trimbaler mon chat de maison en maison tout en mangeant plus que de raison, du coup j’ai pas trop pris le temps de traîner sur la blogosphère. Pas un drame, mais du coup cette rubrique est un peu vide, puisque je n’ai qu’une seule chornique qui est rentrée dans mon panier : celle de The Cannibal Lecteur, sur La Promesse de l’Ouest, qui m’a donné très envie de découvrir ce roman (qui est surpris que ce soit encore du western?) (pas moi).

 

3. Wahous d’ailleurs

C’est marrant, j’étais persuadée que, quand j’avais fait ma liste dans ma tête des trucs à mettre dans cette rubrique, j’en avais plus que deux, mais well, so it seems. (Mais bon, ces deux trucs sont RATHER HUGE, alors ça compense.)

  • Le court-métrage de Shipwrecked, The Case of the Gilded Lily, est enfin disponible sur les internets pour tout le monde ! Si tu aimes les films noirs, l’humour, les courts-métrages, les films en noir et blanc, les gens talentueux, bref, globalement, si tu es une personne de bon goût, ce film est fait pour toi !
    L’histoire ? 1939, Hollywood. Ford Phillips, détective privé de seconde zone, se retrouve embarqué dans une enquête au milieu du show-business, avec dans ses pattes la journaliste Fig Wineshine.
    Si tu ne connais pas Shipwrecked, ce sont des gens merveilleux qui avaient notamment créé l’an dernier la websérie Edgar Allan Poe’s Murder Myster Dinner Party, où tout un tas d’auteurs célèbres se retrouvent coincés à un dîner où ils se font tuer les uns après les autres. Bref, es gens ont beaucoup de talent, d’idées, d’humour, et savent s’entourer d’acteurs et de techniciens fabuleux pour réaliser des productions de qualité.
    Et si tu te demandes si j’ai déjà vu ce court-métrage au moins cinq fois, la réponse est oui.
    (Bon par contre, déso, mais il est en anglais et pour l’instant les sous-titres ne sont qu’en anglais aussi.)

 

  • De manière très casual, as he would, Jack White a droppé, le douze décembre, une  vidéo wtf avec des extraits musicaux de son prochain album (enfin je crois) (il y a pas eu d’explications il a juste droppé ça comme ça #oklm) (au moins il a pas fait ça le premier avril comme la dernière fois) (il est taquin) et si tu penses que depuis je suis VERY ON EDGE laisse-moi te dire que TU AS TOTALEMENT RAISON. Présentement JPP de la life, j’attends qu’une chose, c’est qu’il annonce ENFIN ce fucking album et une tournée et que je puisse lui donner tout mon argent (j’ai enfin atteint ce degré de maturité où j’ai accepté que j’étais une Jack White Girl through and through et où ça ne me sert plus à rien de le nier) parce que là, à part deux festivals à Boston et New York annoncés début janvier, pas de nouvelles depuis cette vidéo (ou alors des trucs trop cryptiques).
    Bref, je suis à la fois VERY READY et VERY NOT READY pour ce qui va venir, mais en tout cas je suis très fébrile intérieurement et URG GIVE ME MORE JACK. (si tu n’avais pas encore compris mon attachement profond à Jack White, sûrement que cette argumentation t’en aura définitivement convaincu.)

    26167281_10156154657521800_7966239113250018702_n

    Could you be more cryptic?

  • Parler de donner tout mon argent m’a rappelé autre chose des internets ce mois de décembre ! Jeff Blim et Chris Allen, deux Starkid, ont lancé un financement participatif pour un court-métrage, Friend kill Friend, et si tu aimes Starkid, les courts-métrages et l’humour noir, n’hésite pas à leur donner un peu de ton temps et de ton argent.

 

  • Parler de musique m’a aussi rappelé que l’un de mes disquaires préférés, Fargo Vinyl Shop, a (ré)ouvert une boutique à Paris, et que en plus ils font des soldes en janvier (et une jolie promo sur le catalogue du label New West). Ce sont des gens très sympas, avec de belles collections, prêts à aider et à conseiller, bref, une chouette boutique ! Et si tu n’es pas parisien, n’aie crainte, car ils ont aussi un site internet.

 

  • [edit] JE SAVAIS QUE J’AVAIS OUBLIÉ DES CHOSES. En décembre, c’était le Christmas Challenge, défi littéraire qui consiste à écrire 25 textes, sur 25 thèmes donnés, et à les poster chaque jour… comme un calendrier de l’avent. Cette année, j’en ai suivi trois (avec assiduité) (oui c’est un euphémisme pour dire « j’ai parfois harcelé leurs auteures quand le chapitre du jour n’était pas posté assez vite ») (c’est des copines ça passe) : Noël au Lowenstein, d’Ascelle, une romance de Noël doudou ; Sur le pont d’Avignon, le tome 3 des aventures d’Ulysse, par Kallisto, l’aventure sitcom de jeunes utopistes passionnés de théâtre (si tu veux lire les deux premiers tomes ils sont et ), et le tome 3 dAsynchrones, par Runes, l’histoire d’une bande de bras cassés qui doivent (encore) sauver le monde de l’apocalypse (et les deux premiers tomes sont aussi sur le blog, comme le monde est bien fait). Tout ça, c’était ma dose de bonheur quotidien pendant tout le mois (ou presque), j’ai gloussé, j’ai ri, j’ai manqué de verser ma larmichette, et j’ai ponctué tout ça de #muchdrama, #mathis et #alexinforever (parce que les commentaires constructifs c’est surfait), et bref, si toi aussi tu veux lire des trucs chouettes, terminés et feel-good sur les internets, voici un excellent endroit par où commencer.

 

4. Mon MOI de décembre

Décembre a été un mois en montagnes russes. J’ai commencé en étant hyper hype pour Noël, puis j’ai enchaîné sur deux semaines de meh à être malade et à regarder Friends au fond de mon lit, et puis des concerts et Noël m’ont remontée le moral. Mais du coup ! j’ai quand même fait des choses chouettes, et c’est de ça qu’on va parler ici.

  •  C’était festif ! C’était Noël ! Pétrie de motivation en début de mois, j’ai eu envie de tout décorer et de cuisiner tout plein de biscuits de Noël. Bon, après m’être copieusement piqué les doigts sur le houx et deux essais culinaires pas top, j’ai arrêté (surtout que la gastro et l’épuisement sont passés par là-dessus), mais en attendant : #muchfestif #verynoël #wow

 

  • La semaine avant Noël, je suis allée voir trois concerts : -M- à Bercy (on était quasi tout devant, cet homme est merveilleux sur scène je l’aime d’amour, et j’ai beaucoup aimé ce spectacle plein de monde sur scène et d’amour), et deux soirs de suite, Rhiannon Giddens et l’orchestre symphonique de Bretagne à Rennes. Et comment dire que ?????? j’aime Rhiannon de tout mon coeur ??????? Cette femme est incroyable, à chaque fois que je la vois je suis bluffée par sa puissance, sa force, son implication, sa générosité et son naturel. En plus, la voir avec toute la puissance d’un orchestre derrière, c’était assez incroyable, et je suis ressortie toute ébahie (et mes parents aussi) (et ma grand-mère aussi) (oui c’était une sortie familiale) (avec ma coloc en prime).

 

  • Cette même semaine, c’était déjà Noël avant l’heure, puisque la poste m’a livré, trois jours de suite, 1) le vault package de l’hiver, avec trois #sexy live des White Stripes (que j’ai pas encore écoutés mais je  les garde pour le bon moment), 2) ma reward pour ma contribution au Kickstarter de Shipwrecked pour The Case of the Gilded Lily (mais si je t’en parlais plus haut), qui m’a permis d’orner le couloir de deux #sexy posters dédicacés, 3) mon livre de Noël de Génération Écriture, juste à temps avant le départ en vacances. Bon, ok, tout ça, c’étaient des trucs que j’avais payés et tout, mais n’empêche, le timing était top !

 

  • J’ai passé Noël face à la mer ! (si toi aussi tu as cette chanson de Calogero et Passi de 2004 en tête, #derienckdo, j’ai envie de te dire.) Oui je sais, Noël c’est censé être la montagne la neige tout ça, mais nous on était dans une grande maison pleine de baie vitrée de la côte normande, avec la mer sous le nez, un feu dans la cheminée, plein de chocolats et de nourriture et de livres, donc un décor assez top if I say so myself (and I do, say so myself) (si t’as la ref #yourethebest)

 

  • [edit] J’ai aussi posté mon propre Christmas Challenge, écrit en grande partie pendant le NaNo, qui s’appelle Contes du pays qui n’avait que la peau sur les os. C’est assez inégal à mon sens (au bout de 15 textes l’inspiration commence à s’absenter ahah), mais c’est une déclaration d’amour à l’endroit où j’ai grandi, sous formes de portraits et scénettes, dans un format très court qui tient plus du « librement inspiré » que du « techniquement vrai ».

 

4. Sur ma platine

J’avoue, j’ai pas écouté énormément de musique ce mois de décembre. Parce que 1) j’étais dans le meh (d’ailleurs watch out pour une vidéo à ce sujet pretty soon), 2) j’ai regardé les cinq premières saisons de Friends et je peux pas tout faire en même temps, 3) j’ai passé un bon tiers du mois pas chez moi, donc loin de mes disques. Du coup, ce mois-ci, une sélection pretty réduite.

81Cdtb4jzGL._SL1500_

Ce disque est mon disque anti-meh par excellence. C’est pas mon préféré des Black Keys, loin de là, mais va savoir pourquoi, il marche. Peut-être parce qu’il commence dans la dépression et se finit comme un générique de sitcom des années 1990 ? En tout cas, quand je me sens meh je l’écoute, et après ça va mieux.

 

 

laura-marling-once-i-was-an-eagle

Puisqu’on parle de disque anti-meh, celui-ci fait aussi très bien l’affaire. D’habitude c’est mon disque de sieste (déso mais la première face est parfaite pour s’endormir), et là, comme j’étais terrée au fond de mon lit, ça correspondait pas trop mal non plus. En plus, bon, c’est l’un des meilleurs de Laura Marling, et la première et dernière chanson de l’album sont parmi mes préférées d’elle.

 

R-9987275-1489726618-2404.jpeg

Ici, c’est uniquement la face B, celle avec William Tyler, que j’ai écoutée (déso mais j’étais pas assez opé pour faire face à Jack et Alison). Pas de paroles, juste de la guitare et une légère batterie pour m’entraîner sans que j’ai besoin de réfléchir. J’ai du mal à écouter cet artiste au quotidien, parce qu’il est trop discret, mais là j’avais justement besoin de musique de fond, donc il était parfait.

 

lamomali-3596973456922_0

Après le concert de -M-, j’en ai profité pour acheter son album et, bien que ce soit très différent de ce qu’il a fait jusque-là, j’aime beaucoup la manière dont son style se mélange aux rythmes africains. Je suis assez sensible à la musique africaine (une question d’éducation) (mon papa en écoutait beaucoup), du coup forcément ici ça me parle.

 

 

Voilà, c’est tout pour ce mois-ci ! J’espère que toi, tu as passé un bon mois de décembre, et je te souhaite une excellente année 2018 ! De mon côté, niveau bonnes résolutions, j’en ai pris une niveau littéraire, et une niveau musical :

  1. lire plus de policiers/polar/thrillers/whatevs
  2. découvrir plus d’artistes féminines

Oh, et des articles et vidéos bilan de 2017 viendront prochainement ici ou sur ma chaîne youtube, donc si ça t’intéresse, ouvre l’oeil !

Une réflexion sur “C’est le premier, je balance tout ! #6

  1. Pingback: Le disque du dimanche matin #13 – Horses, Patti Smith | Les Cheesecakes de Dolores

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s