Rétrospective 2010-2019 de mes disques préférés

On approche de 2020, et pourtant l’époque insouciante où j’étais une étudiante pleine de rêves et de projets menant une vie débridée (c’est faux : je n’ai jamais été débridée) ne me semble pas si loin que ça ; alors que, quand je regarde bien, ma vie a sacrément changé cette dernière décennie, mes rêves et mes projets aussi, et je ne suis plus vraiment cette étudiante insouciante (et heureusement) (bisou la moi d’il y a dix ans, t’étais quand même une chouette meuf, t’inquiète).

Du coup, histoire de bien faire passer le coup de vieux et de faire une rétrospective sur cette décennie sur le point de se terminer, quoi de mieux que de faire un top des albums les plus marquants de cette période pour moi ?

Enfin, un genre de top, parce que faire un classement c’est beaucoup trop difficile, alors je vais me contenter de les présenter par année ce sera plus simple. J’ai essayé de ne sélectionner qu’un seul album par artiste, mais j’avoue il y en a un pour lequel j’ai pas pu (je te laisse deviner qui) (je suis incroyablement prévisible).

Tout ça est purement subjectif, il y a sûrement tout un tas d’autres excellents albums parus cette décennie, mais ici il s’agit autant (voire plus) de faire une rétrospective sur ma vie et la manière dont la musique l’a façonnée ces dix dernières années que de faire un bilan musical, alors je fais ce que je veux.

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #10

Ce serait bien que je me (re)mette à poster autre chose que des « C’est le premier » et des « disques du dimanche matin » sur ce blog, non ? J’avoue que ces derniers mois c’était pas tout à fait ça, mais tbh j’avais d’autres priorités, et du coup tout ce qui est présence sur internet est un peu passé à la trappe.

Mais nous revoici, dans ce rendez-vous initié par Lupiot et dont les participants sont répertoriés chez le Charmant petit monstre, dans lequel tous les mois je parle de :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

I might be losing my mind but there’s one thing that I know : I’m finally ready, so ready to go!

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #1

J’ai découvert ce rendez-vous il y a un petit moment sur le blog de Allez vous faire lire, et, comme je le trouve assez chouette (parce que l’avatar du blog c’est une chouette) (tu l’as ?), j’ai décidé de le reprendre.

Le principe est simple, il suffit de raconter :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

Look at me, with my pigtails so tight, you’d think that i might explode, right?

Lire la suite

Arcade Fire, la boue et moi – Eurockéennes 2017

En 2012, il y a cinq ans (damn, déjà), j’étais allée passer un dimanche aux Eurockéennes parce qu’il y avait Jack White et Charlie Winston. Il y avait de la boue, il y avait de la pluie et, à un moment, pendant le concert de Jack White, il y a eu une coupure de courant et il a chanté « We’re going to be friends » unplugged. Encore aujourd’hui, je me souviens avec précision de l’intensité et de la beauté de ce moment qui reste, même cinq ans et des dizaines de concerts plus tard (dont trois autres de Jack), mon moment de concert préféré de toute ma vie.

252682_4346915397436_942753522_n

probablement même l’un de mes moments préférés de toute ma vie tout court (écoute j’aime beaucoup Jack White) (photo d’époque)

C’est pour ça que quand, cette année, j’ai vu que Arcade Fire était à l’affiche, je savais qu’il fallait que je prenne mon billet. J’attendais de les revoir depuis 2014 et je me suis dit qu’ils ne pouvaient pas passer en France sans que je les vois. Lire la suite