Arcade Fire, la boue et moi – Eurockéennes 2017

En 2012, il y a cinq ans (damn, déjà), j’étais allée passer un dimanche aux Eurockéennes parce qu’il y avait Jack White et Charlie Winston. Il y avait de la boue, il y avait de la pluie et, à un moment, pendant le concert de Jack White, il y a eu une coupure de courant et il a chanté « We’re going to be friends » unplugged. Encore aujourd’hui, je me souviens avec précision de l’intensité et de la beauté de ce moment qui reste, même cinq ans et des dizaines de concerts plus tard (dont trois autres de Jack), mon moment de concert préféré de toute ma vie.

252682_4346915397436_942753522_n

probablement même l’un de mes moments préférés de toute ma vie tout court (écoute j’aime beaucoup Jack White) (photo d’époque)

C’est pour ça que quand, cette année, j’ai vu que Arcade Fire était à l’affiche, je savais qu’il fallait que je prenne mon billet. J’attendais de les revoir depuis 2014 et je me suis dit qu’ils ne pouvaient pas passer en France sans que je les vois. Lire la suite