Le Dernier des Mohicans, James Fenimore Cooper

Je suis une lectrice de personnages. Je pense que, quand on lit (ou qu’on consomme de la fiction de manière générale, qu’il s’agisse de livres, séries, films, pièces de théâtre, peu importe), on est chacun plus touché par un de ses aspects, en fonction de ses affinités personnelles, de son éducation, de ses habitudes. Pour certains ce sera le style, pour d’autre l’univers, pour d’autres encore les descriptions, pour certains la narration et l’enchaînement des actions… moi, ce sont les personnages, leur profondeur et leur évolution. Ça ne veut pas dire que je vais être totalement insensible au reste, mais ma porte d’entrée dans l’histoire, en général, ce sont eux.

Et pourtant. Dans Le Dernier des Mohicans, je n’ai eu aucune, mais alors aucune, affinité avec le personnage principal (et les autres ne sont pas forcément mieux lotis), mais j’ai adoré ce livre. Vraiment.

512nHmBxOhL._SX195_L’intrigue ?

Alors que les Anglais et les Français se battent au milieu des lacs en Amérique, les deux filles d’un colonel anglais se retrouvent prises dans les dangers de cette guerre, entre Indiens plus ou moins hostiles et Européens qui ne le sont pas forcément moins. Heureusement pour elles, elles croisent la route d’Oeil-de-Faucon, un éclaireur hors pair, et de ses amis Mohicans, qui vont tout faire pour les guider et les aider.

Lire la suite