Hillbilly Élégie, J.D. Vance

J’aime bien lire des témoignages historiques et sociaux (surtout américains) (surtout du XIXe siècle) (surtout de l’Ouest) (#teamwestern jusqu’au bout). Du coup, quand l’occasion m’a été donnée de lire celui-ci à l’occasion des matchs de la rentrée littéraire, j’ai dit oh ben oui pourquoi pas.

Mais ce qui est un peu le problème des témoignages de manière générale (du moins en ce qui me concerne), c’est que, même si ça m’intéresse sur le fond, la forme fait que je trouve souvent ça moins entraînant qu’un roman et je m’investis moins.

Hillbilly-elegie

 

De quoi ça parle ?

L’auteur a grandi dans une famille ouvrière blanche des Appalaches, et raconte son enfance et sa jeunesse, entre envie de s’en sortir et influences sociales.

 

 

Lire la suite

Des clairons dans l’après-midi, Ernest Haycox

J’ai eu envie de lire ce livre parce que c’est un western après avoir lu Little Big Man, parce qu’il parlait lui aussi de la bataille de la Little Big Horn, sous l’angle des soldats américains et non celui des Indiens, du coup j’avais la curiosité de savoir comment cet événement serait raconté.

411s+9UaomL._SX210_L’intrigue ?

Dix ans après avoir quitté l’armé pour oublier des événements douloureux (spoiler : c’est un échec), Kern Shafter décide d’y retourner et s’engage dans le régiment de Custer. Mais la menace des Indiens qui se rassemblent n’est pas la seule à laquelle il va devoir faire face : son passé aussi revient le chatouiller.

Première question : pourquoi les héros de western ont toujours des noms pourris ?
(Cullen Bohannon c’est toi que je regarde)

Lire la suite