C’est le premier, je balance tout ! #11

Heyyyy bienvenue dans à peu près le seul billet que j’arrive à publier régulièrement sur ce blog, où tous les mois, sur une idée de Lupiot reprise par le Charmant petit monstre, je répertorie :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

Hey Dick, does my hair look alright ? Hell yeah buddy you’re a sight to see

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #10

Ce serait bien que je me (re)mette à poster autre chose que des « C’est le premier » et des « disques du dimanche matin » sur ce blog, non ? J’avoue que ces derniers mois c’était pas tout à fait ça, mais tbh j’avais d’autres priorités, et du coup tout ce qui est présence sur internet est un peu passé à la trappe.

Mais nous revoici, dans ce rendez-vous initié par Lupiot et dont les participants sont répertoriés chez le Charmant petit monstre, dans lequel tous les mois je parle de :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

I might be losing my mind but there’s one thing that I know : I’m finally ready, so ready to go!

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #9

Autant en février j’ai eu l’impression d’avoir eu le temps de faire un million de choses, autant j’ai pas eu le temps de voir passer mars et j’ai au final été très monomaniaque. Mais laisse-moi te raconter ça dans ce rendez-vous initié par Lupiot, avec dedans :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

 

SPOILER : ça va BEAUCOUP parler de Jack White.

aligif6

It’s time to set out cause I feel there’s something in the air

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #8

Oh my time flies, février vient tout juste de commencer et déjà nous sommes en mars. D’un côté, j’ai l’impression que ce mois est passé hyper vite, et de l’autre, celui d’avoir fait des millions de choses. on va donc éclaircir un peu tout ça dans ce rendez-vous initié par Lupiot, avec dedans :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

I want to get out see the great big world out there

Lire la suite

Week-end à 1000 – février 2018

Du 9 au 11 février avait lieu le premier week-end à 1000 de l’année. Le principe est simple : lire 1000 pages entre le vendredi 19h et le dimanche minuit.

Ce n’est pas la première fois que je fais, j’avais déjà raconté les précédents dans des vlogs ici et , mais la plupart du temps ça tombe sur des week-ends qui sont pas du tout adaptés pour moi #tropdevie #tropdetravail. Là, j’ai profité d’avoir une vie assez calme pour participer.

J’étais donc partie avec une PAL un peu large, histoire d’avoir DU CHOIX.

DSC04457

Avec essentiellement des romans qui se lisent vite

DSC04456

Et une poignée de BD pour si j’avais besoin d’un coup de boost.

Lire la suite

Tristesse de la terre, Eric Vuillard

J’avais acheté ce livre à cause de sa (magnifique) photo de couverture et de son sous-titre, Une histoire de Buffalo Bill Cody, qui m’avaient fait dire « oh chouette un roman western » (mon argument d’achat #1 si je suis totalement honnête). Comme d’habitude, j’avais vaguement survolé le résumé, juste pour m’assurer que le titre n’était pas totalement mensonger, et pouf pouf il était rentré dans mon caddie.

Sauf que, à la lecture, il ne m’a pas fallu bien longtemps pour me rendre compte de mon erreur : Tristesse de la terre n’a rien d’un roman western, et tout d’un essai sur la colonisation et l’art de réécrire l’histoire. Et, passé ma première déception du « c’était pas ce à quoi je m’attendais », c’est un livre qui m’a finalement beaucoup touchée et parlé.

004199865

 

De quoi ça cause, alors ?

S’intéressant à Buffalo Bill et son célèbre Wild West Show, l’auteur revient sur la construction de l’Amérique et sa mythologie.

 

 

 

Lire la suite

Lonesome Dove, Larry McMurtry

Lonesome Dove a été le premier western que j’ai lu, en 2013, quand j’ai vraiment commencé à m’intéresser au genre. J’avais pris le premier tome à la librairie, et, en passant à la caisse, le libraire m’avait dit « vous verrez, vous reviendrez dans une semaine pour le tome 2 » – et c’est exactement ce qui s’est passé. (J’ai l’impression d’avoir raconté cette histoire mille fois déso si tu l’as déjà entendue.) Ça a été un véritable coup de coeur et ça reste, jusqu’à ce jour encore, mon western préféré.

J’ai donc décidé de le relire cette année, juste pour voir si mon impression était faussée par ma méconnaissance du genre à l’époque, si les années n’avaient pas émoussé ma passion, et puis aussi, juste pour le plaisir de replonger dans ce livre que j’avais tant aimé.

Mais de quoi ça cause?

Après une vie dans les Texas Rangers à civiliser la frontière Mexicaine, Augustus McCrae et Woodrow Call coulent une douce retraite dans leur petite ferme de Lonesome Dove, où Gus boit du whisky sous le porche tandis que Call creuse un puits dans du caillou sous un soleil de plomb. Jusqu’à ce qu’ils décident un beau jour de conduire un troupe de vaches jusque dans le Montana pour y établir le premier ranch de la région #oklm.

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #5

Petit bilan de novembre, avant de rentrer de plain-pied dans les fêtes de fin d’année, avec cet article au principe tout simple, initié par Allez vous faire lire, où il suffit de raconter :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

You gotta shake it up put your hair down darlin’, you really need to unwind

Lire la suite

Blessés, Percival Everett

Ça faisait longtemps (plusieurs mois, au moins), que je n’avais pas lu un western que j’ai aimé aussi inconditionnellement. Je veux dire, j’ai aimé des westerns (j’en ai parlé sur ce blog d’ailleurs), mais si tu as lu mes chroniques, tu sauras que mon avis est souvent « c’était bien, mais » : mais les personnages féminins, mais les personnages tout court, mais la cohérence, mais l’intrigue… c’est à croire que je râle tout le temps devant les bouquins.

Eh bien, avec celui-ci, je viens te prouver que c’est faux.

41fzLinT+6L._SX210_

 

L’intrigue ?

John, rancher noir, vit paisiblement sa vie d’ermite au fin fond de l’Arizona avec son oncle. Il s’en serait bien contenté, mais le monde semble décidé à le pousser à sortir de sa coquille… et pas toujours pour les raisons les plus agréables.

 

 

Lire la suite

Le Dernier des Mohicans, James Fenimore Cooper

Je suis une lectrice de personnages. Je pense que, quand on lit (ou qu’on consomme de la fiction de manière générale, qu’il s’agisse de livres, séries, films, pièces de théâtre, peu importe), on est chacun plus touché par un de ses aspects, en fonction de ses affinités personnelles, de son éducation, de ses habitudes. Pour certains ce sera le style, pour d’autre l’univers, pour d’autres encore les descriptions, pour certains la narration et l’enchaînement des actions… moi, ce sont les personnages, leur profondeur et leur évolution. Ça ne veut pas dire que je vais être totalement insensible au reste, mais ma porte d’entrée dans l’histoire, en général, ce sont eux.

Et pourtant. Dans Le Dernier des Mohicans, je n’ai eu aucune, mais alors aucune, affinité avec le personnage principal (et les autres ne sont pas forcément mieux lotis), mais j’ai adoré ce livre. Vraiment.

512nHmBxOhL._SX195_L’intrigue ?

Alors que les Anglais et les Français se battent au milieu des lacs en Amérique, les deux filles d’un colonel anglais se retrouvent prises dans les dangers de cette guerre, entre Indiens plus ou moins hostiles et Européens qui ne le sont pas forcément moins. Heureusement pour elles, elles croisent la route d’Oeil-de-Faucon, un éclaireur hors pair, et de ses amis Mohicans, qui vont tout faire pour les guider et les aider.

Lire la suite