C’est le premier, je balance tout ! #2

J’ai découvert ce rendez-vous il y a un petit moment sur le blog de Allez vous faire lire, et voilà ma deuxième participation.

Le principe est simple, il suffit de raconter :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

 

AVANT DE COMMENCER, je tiens à dire que nous sommes le premier septembre. Et vous savez ce que ça veut dire, le premier septembre ?

 

BACK TO WITCHES AND WIZARDS AND MAGICAL BEASTS TO GOBLINS AND GHOSTS AND TO MAGICAL FEASTS

(si vous commencez à sentir une thématique Starkid ici soyez prévenus ce n’est que le début)

 

aligif6

Look at me with my arms in a twist not alarming i missed the right road

Lire la suite

Lune comanche, Larry McMurtry

Ce roman était probablement celui que j’attendais le plus de l’année : Lonesome Dove est un de mes livres préférés de tous les temps et mon western préféré, et La Marche du mort m’avait aussi bien mis la hype. Alors, à l’idée de retrouver Gus et Call pour de nouvelles aventures, j’étais hyper enthousiaste et prête à lui décerner un coup de cœur les yeux fermés. Mais, ah ! ça m’apprendra à vouloir mettre la charrue avant les bœufs puisque, en sortant de ma lecture, j’ai été plutôt déçue, voire un peu vénère. J’avais envie d’aimer ce roman de tout mon cœur, vraiment, mais la réalité est bien différente.

Lune_comancheL’intrigue ?

Augustus McCrae et Woodrow Call, Texas Rangers depuis une dizaine d’années, chassent les derniers Comanches sur le llano, vaste étendue désertique qui ne fait de cadeau à personne. Ils sont à un tournant de l’histoire, la petite et la grande, la leur et celle de l’Amérique, et les choix qu’ils feront les influenceront à tout jamais.

Lire la suite

Du haut des cieux, les étoiles – Harry Brown

Ce livre m’avait été offert pour mon dernier anniversaire par mes parents, et j’avais été très touchée parce que 1) c’est du western et 2) alors que je le déballais, mon beau-père m’a dit « apparemment il y a des personnages féminins intéressants dedans ». Alors, bon, autant je crois que mon amour du western commence à être connu dans la famille, autant l’aspect féminisme c’est pas spécialement un truc que j’aborde avec mes parents et, quand c’est le cas, c’est plus avec ma mère qu’avec mon beau-père. Alors qu’il ait considéré ça comme un critère de sélection qu’il était important de mentionner… ouais, ça m’a vraiment fait très plaisir.

Bon, en soi, il était pas allé le chercher bien loin, puisqu’il est littéralement écrit sur la 4e « de magnifiques personnages féminins ». Et, après lecture, j’en ai pas été si convaincue que ça (on y reviendra), mais ça, il pouvait pas le deviner et, comme on dit, c’est l’intention qui compte.

Du-haut-des-cieux-les-etoilesL’intrigue :

Dans une petite ville de montagne de l’Arizona, un jour, sur les terres du plus riche propriétaire terrien du coin, un ruisseau arrête de couler. Quelques types vénères et en état d’ébriété décident alors que non, la nature n’a rien à voir là-dedans, que c’est un COMPLOT, et qu’on peut décemment pas laisser passer ça sans rien dire et puis quoi encore.

Lire la suite

Des clairons dans l’après-midi, Ernest Haycox

J’ai eu envie de lire ce livre parce que c’est un western après avoir lu Little Big Man, parce qu’il parlait lui aussi de la bataille de la Little Big Horn, sous l’angle des soldats américains et non celui des Indiens, du coup j’avais la curiosité de savoir comment cet événement serait raconté.

411s+9UaomL._SX210_L’intrigue ?

Dix ans après avoir quitté l’armé pour oublier des événements douloureux (spoiler : c’est un échec), Kern Shafter décide d’y retourner et s’engage dans le régiment de Custer. Mais la menace des Indiens qui se rassemblent n’est pas la seule à laquelle il va devoir faire face : son passé aussi revient le chatouiller.

Première question : pourquoi les héros de western ont toujours des noms pourris ?
(Cullen Bohannon c’est toi que je regarde)

Lire la suite

5 bonnes raisons de regarder Underground

Underground

La série Underground a tiré sa révérence, après deux saisons de bons et loyaux services, sur UN CLIFFHANGER INSUPPORTABLE, pas merci les gens qui ont décidé de l’annuler (et comme c’était ni Sense8 ni Netflix, ça s’est passé dans l’indifférence la plus totale et on n’en entendra probablement plus jamais parler, hélas).

HÉLAS, oui, car cette série possédait moult qualités, et que si tu es passé à côté, tu devrais quand même te pencher dessus, malgré cette fin QUI FAIT GRINCER DES DENTS.

Nombre de saisons : 2
Nombre d’épisodes : 20 (10 par saison)
Durée des épisodes : 55 minutes
Jusqu’où regarder : jusqu’au bout ET AU-DELÀ

12856816-19686933

Cette affiche de la saison 1 rend fort peu hommage à tous les personnages féminins passionnants

L’intrigue ?

Sud des États-Unis, milieu du XIXe siècle. Dans la plantation Macon, certains esclaves se disent qu’ils en ont un peu marre (euphémisme) et décident de s’évader. Comment va se passer leur fuite ? Qu’est-ce qui attend ceux qu’ils abandonnent derrière eux ? Et eux, que vont-ils trouver devant ?

Lire la suite