Le disque du dimanche matin #20 – The Road to Red Rocks, Mumford & Sons

En ce moment, je sais pas, ça doit être le retour de l’été, mon proche séjour à Londres ou parce que je sais qu’ils bossent sur leur prochain album, mais j’ai envie d’écouter Mumford & Sons.

Plus spécifiquement, j’ai envie d’écouter des lives de Mumford & Sons. Et, certes, j’en ai environ un million sur mon ordi, mais celui qui reste une valeur sûre, que je connais par coeur et que j’ai écouté environ des milliers de fois, c’est The Road to Red Rocks.

51X+7bCPZxL._SS500

Je rêve de voir un concert là-bas un jour

Lire la suite

Publicités

C’est le premier, je balance tout ! #11

Heyyyy bienvenue dans à peu près le seul billet que j’arrive à publier régulièrement sur ce blog, où tous les mois, sur une idée de Lupiot reprise par le Charmant petit monstre, je répertorie :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

Hey Dick, does my hair look alright ? Hell yeah buddy you’re a sight to see

Lire la suite

La saga Malaussène, Daniel Pennac

Oui bonjour ça fait des mois que je promets de faire un article sur cette saga

et que je ne le fais pas

parce que je suis une mauvaise personne probablement

ou une reine de la procrastination

mais me voilà !

 

 

Mais de quoi ça cause cette histoire ?

Benjamin Malaussène, frère de famille par profession et bouc émissaire par nature (ou l’inverse), ne fait jamais rien mais se retrouve toujours au milieu des emmerdes.
Et quand c’est pas lui, c’est sa famille, ou sa tribu, qui l’embarque.
Vraiment, pas moyen d’être tranquille dans cette quincaillerie.

 

Lire la suite

Le disque du dimanche matin #19 – Update your brain, The Tuts

J’aime l’été. Je fonctionne à l’énergie solaire, j’aime quand il fait chaud, j’aime vivre les fenêtres ouvertes, j’aime ne pas avoir à enfiler quinze couches de vêtements et me contenter d’une robe.

Et si, comme tout le monde, j’aime ressortir mes vêtements d’été oubliés pendant l’hiver, retrouver les légumes d’été, j’aime aussi (et surtout) extirper du fond de ma discothèque mes disques d’été.

(Ceci n’est évidemment qu’une image, en vrai ils sont rangés au même endroit que les autres.)

Quel bonheur de retrouver le gros rock de Molly Hatchet, les mélodies pop de Fleetwood Mac, le fun agressif de Deap Vally… et la légèreté des Tuts.

a4192287913_10

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #10

Ce serait bien que je me (re)mette à poster autre chose que des « C’est le premier » et des « disques du dimanche matin » sur ce blog, non ? J’avoue que ces derniers mois c’était pas tout à fait ça, mais tbh j’avais d’autres priorités, et du coup tout ce qui est présence sur internet est un peu passé à la trappe.

Mais nous revoici, dans ce rendez-vous initié par Lupiot et dont les participants sont répertoriés chez le Charmant petit monstre, dans lequel tous les mois je parle de :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

I might be losing my mind but there’s one thing that I know : I’m finally ready, so ready to go!

Lire la suite

Le disque du dimanche matin #18 – Live at Electric Lady Studios, the Kills

Si tu t’intéresse un peu à l’actualité musicale, et en particulier à l’actualité vinyle, tu sais sûrement qu’hier, c’était le Disquaire Day (Record Store Day en VO), aka le jour où les disquaires indépendants sont mis à l’honneur, et tout un tas de vinyles exclusifs en édition limités sortent pour l’occasion. ÉVIDEMMENT que je ne pouvais pas louper ça.

Bon, techniquement, je n’ai pas trouvé tout ce que j’aurais voulu trouver, mais ce n’est pas une si mauvaise chose pour mon porte-monnaie, et j’ai quand même eu l’essentiel de ce qui m’intéressait (sauf le Johnny Winter, mais bon, je m’en remettrai).

Et parmi tout ça, comme tu t’en doutes déjà sûrement (sinon quel serait le point de tout ce speech sur le RSD), se trouve ce live des Kills.

275259

Déso j’ai pas trouvé d’image plus grande sur les internets

 

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #9

Autant en février j’ai eu l’impression d’avoir eu le temps de faire un million de choses, autant j’ai pas eu le temps de voir passer mars et j’ai au final été très monomaniaque. Mais laisse-moi te raconter ça dans ce rendez-vous initié par Lupiot, avec dedans :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

 

SPOILER : ça va BEAUCOUP parler de Jack White.

aligif6

It’s time to set out cause I feel there’s something in the air

Lire la suite

Le disque du dimanche matin #17 – Boarding House Reach, Jack White

Let’s take the worst
and somehow
turn it into the best

Des fois, on est dimanche matin, il est 9h30, t’as dormi 5h, on a changé d’heure, et tu dois te lever pour bosser parce que sinon t’auras jamais fini à temps, ton chat a passé la nuit chez la voisine, t’en pp de la life et la vie c’est de la merde.

Mais heureusement, des fois, ces matins-là, il y a le nouvel album de Jack White.

boarding-house-reach-covers2

Tu trouves cette pochette creepy ? Imagine-la en 30×30 le soir de loin à t’observer de son air irisé dans ta chambre.

Lire la suite

Le disque du dimanche matin #16 – Another day, another time : celebrating the music of Inside Llewyn Davies

Ça faisait quelques jours que les chansons de cet album me trottaient dans la tête, sans que je trouve le temps de l’écouter : et pour cause, avec trois disques, il dure plus de deux heures, ce qui convient très bien à ma flemme, mais beaucoup moins à un emploi du temps de musique et l’envie d’écouter d’autres trucs.

Et finalement, quoi de mieux que ce premier vrai dimanche de printemps pour le ressortir de son cocon ?

91ZKJ7frc+L._SY355_

Tous ces noms. TOUS CES NOMS. #lerêve

Lire la suite

C’est le premier, je balance tout ! #8

Oh my time flies, février vient tout juste de commencer et déjà nous sommes en mars. D’un côté, j’ai l’impression que ce mois est passé hyper vite, et de l’autre, celui d’avoir fait des millions de choses. on va donc éclaircir un peu tout ça dans ce rendez-vous initié par Lupiot, avec dedans :

  1. Le Top & Flop de ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurs lue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou » le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieux le mois dernier

Et comme la musique c’est #mapassion, j’ai décidé d’ajouter une cinquième rubrique :

5. Ce que j’ai écouté le mois dernier.

aligif6

I want to get out see the great big world out there

Lire la suite